6 Règles essentielles pour ranger efficacement

Un rangement inadapté, compliqué ou inexistant a un effet boule de neige sur le désordre, en plus de le créer. Vous visualisez une boule de neige descendant la piste et raflant tout sur son passage ? C’est à peu près ça, et ce, quel que soit votre mode de vie :

  • Vos enfants adorent jouer au salon et leurs jouets envahissent quotidiennement votre séjour, mais peut-être n’y a-t-il pas d’espace de rangement pour leurs trésors au salon.
  • Vos papiers s’empilent ici et là en fonction de l’endroit où vous vous trouvez et prennent la poussière, mais peut-être n’avez-vous encore trouvé un système de classement qui soit suffisamment simple pour que vous le fassiez sans ronchonner.
  • Vos vêtements jonchent le sol de votre chambre, mais peut-être que le rangement de votre dressing est pareil à celui de la célèbre Desperate Housewive Bree Van de Kamp et donc presque impossible à maintenir.

Vous vous reconnaissez dans l’une de ces descriptions ?

Si vous faites partie de celles qui ne savent pas comment faire ou de celles qui ont le chic pour se compliquer la vie, lisez la suite, car je vais vous donner les 6 règles essentielles pour choisir un rangement qui le fait tout simplement !

  1. Un rangement doit être personnalisé en fonction de son utilisateur. Il faut ici notamment réfléchir en termes de hauteur. Ainsi, si vous voulez que vos enfants rangent leurs jouets peu importe l’endroit où ils jouent, il faut leur mettre à disposition des rangements à leur hauteur et très faciles d’accès. Ou encore, s’il est important pour vous que vos enfants soient autonomes et s’habillent seuls, il est essentiel que leurs vêtements soient à leur hauteur dans l’armoire et disposés de la manière la plus simple possible.
  2. Un rangement doit être adapté en fonction de l’usage de l’objet et de sa fréquence d’utilisation.
    Ainsi, si vous utilisez votre cafetière tous les matins, il est légitime et logique de le laisser à votre portée. Par contre, le grille-pain n’a rien à y faire si vous l’utilisez trois fois par an. Dans la même lignée, il est plus pratique d’avoir ses casseroles en dessous de ses plaques de cuisson et sa vaisselle à proximité de son lave-vaisselle. Cela peut paraître bête et pourtant ça fait une grande différence.
  3. Un rangement doit tenir compte de la loi du moindre effort. Eh oui ! Nous sommes des paresseux en puissance, et c’est tant mieux, car ainsi nous vivrons plus longtemps. Donc si vous faites votre séance de sport tous les jours dans le salon (ce qui est déjà un bon point pour un paresseux), veillez à ranger votre tapis de fitness dans le rangement sous le canapé ou sous votre table basse si elle est creuse, sinon ce sera au risque d’avoir finalement envie de zapper votre séance sportive ou de laisser traîner votre tapis dans votre salon.
  4. Un rangement doit se limiter à 3 gestes pour un usage au quotidien. Pour vos papiers, je vous conseille d’opter pour un système de classement ultra accessible et simplissime histoire de ne pas vous décourager et de perdre le fil de votre administration. Avez-vous déjà compté le nombre de gestes que vous faites pour ranger un papier dans une farde ? Eh bien, on en fait 12 ! Vous avez donc compris maintenant pourquoi vos papiers ne se rangent pas ! Privilégiez plutôt une option de classement telle qu’un tiroir à dossiers suspendus par exemple. Vous ouvrez le tiroir, déposez le papier dans le bon dossier (même pas besoin de faire de trous) et vous fermez le tiroir. Ainsi, vous ferez 3 gestes au lieu de 12 ! Si ce n’est pas de l’économie ça !
  5. Un rangement efficace bannit le regroupement d’objets divers. Le titre du célèbre livre de Dominique Loreau sur le rangement dit : « Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place. » Autrement dit, forcez-vous à trouver une place pour chaque objet et ne cédez pas à la tentation de mettre toutes vos babioles de catégories diverses dans une même boîte. En effet, au moment de rechercher l’un de ces objets, il y a fort à parier que vous ne le retrouverez pas. Alors, demandez-vous quelle est l’utilité de l’objet et en fonction définissez dans quelle pièce celui-ci doit aller.
  6. Un rangement doit être identifié clairement. Il existe une panoplie d’options pour identifier vos espaces de classement ou de rangement. Soyez précis et évitez les abréviations de manière à ce que ce soit compréhensible par tout le monde chez vous. Pour exemple, un dossier suspendu « A.A. » correspond à quoi ? Heu… alcooliques anonymes ? Mais non enfin, c’est assurance auto. Vous voyez où je veux en venir n’est-ce pas ? Et ne soyez pas non plus trop perfectionniste lorsqu’il s’agit de regrouper une catégorie d’objets. Par exemple, pour le garde-manger, vous pouvez vous inspirer des dénominations données aux allées des supermarchés.

Comme vous pouvez le constater, un rangement bien pensé vous aidera à maintenir l’ordre au quotidien dans votre habitation. C’est sans aucun doute l’un des éléments clés d’une bonne organisation. Nous avons vu ici les 6 règles essentielles pour choisir des rangements futés. Rappelez-vous toutefois que rien n’est figé, alors laissez votre côté perfectionniste au placard !

Évidemment, il se peut que, malgré les astuces partagées dans cet article, vous ne sachiez pas par où commencer pour organiser votre intérieur. C’est pour cette raison que j’ai créé le mini guide d’organisation Comment se sentir bien chez soi et en soi.

Je vous invite à vous inscrire ci-dessous à ma newsletter afin de le recevoir gratuitement.

6 règles

Inscrivez-vous ici à notre newletter et recevez gratuitement votre mini guide d’organisation
pour se sentir bien chez soi et en soi